Calvi, c’était bien…

Ça y’est de retour en bonne et due forme !

Ce ne fut pas facile de se remettre de ces 6 jours en Corse !

Nous voilà parti le Jeudi 30 Juin, direction Nice pour une traversée qui nous mènera jusqu’à Calvi, la citadelle Corse.

Arrivée sur Calvi

L’effervescence est palpable, beaucoup de jeunes sont présents, tout le monde à sa tente… Le festival est à J-1 et on le sent !
Vendredi l’explosion commence ! Après quelques tests et balbutiements, c’est parti ! Sound system sur la plage, basses qui crachent et petit à petit les plages se remplissent !

Calvi on the Beach est lancé : les premiers jours se passent principalement sur la plage de l’OCTOPUSSY où règne une ambiance incroyable! Des dj de renoms sont là, les renards empaillés aussi… Bouteilles de rosé, champagne, cocktails, tout y va… le tout entouré des plus beaux bikinis de la planète et le festival est lancé !

Pieds dans l’eau, nous sirotons nos cocktails Corses, du bon son dans les oreilles, au soleil… Dur d’être mieux !

Le festival s’organisait donc en deux parties par journée :
Après-midi : Passage obligé par la plage histoire de se chauffer comme il faut pour la suite !

Début des concerts organisés vers 22h; avant de bien sûr finir à l’ACAPULCO et passer chez TAO. Les nuits de Calvi sont longues, très longues… Et petit à petit les plages se remplissent de plus en plus tard…

Calvi aura vu passer : FOALS, METRONOMY, YUKSEK, BRIGITTE…
La plage aura eu : Busy P, Breakbot, Nicolas JAAR, Laurent Garnier…

C'est la guerre

Du très très lourd pendant 6 mois.
On retiendra surtout le Samedi après-midi où la plage de l’OCTO est devenue complétement folle, des gens sautant dans la foule, les renards dépecés, des centaines de litres engloutis, pour ensuite finir en soirée jusqu’au bout de la nuit.

Ou bien qui n’a pas entendu parler du Dimanche après-midi, quand Busy P aux platines s’est vu rejoindre par surprise par Laurent Garnier, et Breakbot pour littéralement enflammer la Diesel Island… Nous étions devenus fous, les cousins ont volé, les sièges ont explosé, et à l’annonce de la « dernière demi-heure » dans l’eau, ce fut l’apogée d’un weekend riche en émotions. Nous étions biens.

Diesel Island par un Dimanche aprem

Plage, soleil, bikinis, electro, dj, Tao, citadelle, ACA, les before de l’escale… Tout était rassemblé pour notre bonheur.

On espère que les prochaines éditions seront encore aussi bonnes! En espérant que cela reste cependant pour les véritables amateurs, car l’ambiance a toujours été très bon enfant et il faut que ca continue !

@ Diesel Island / After Nicolas JAAR

L’année prochaine nous fêterons les 10 ans du festival, que sait ce que nous prépare l’organisation… Oh oui !

@ Octo

See u next year !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s